Fondatrice Axelle Abbadie

« Le Bujo est un livre dont on est le héros, où les rêves, les objectifs et les accomplissements sont des aventures de tous les jours, anéantissant la morosité de la routine. »

~ Axelle Abbadie – Bujo Thérapie (ouvrage)

Quel bénéfice?

La première force de ce média est sa fonction « prothèse narcissique« . Cette prothèse s’installe dans un processus naturel en 3 étapes:

  1. Le journal est un média, au rang d’outil.
  2. Le journal est personnifié, il incarne l’autorité thérapeutique, il est un accompagnateur, un aidant. Il devient un objet d’affection et d’investissement.
  3. Le journal est une extension de soi.

Ce processus permet d’en faire un outil intransferentiel, l’auto-transfert à caractère narcissique est toujours un bon investissement pour un individu souffrant, pour qui la vie est un blizzard à traverser…
Comprendre le concept de soi, et se valoriser, prendre soin de soi au moyen de la planification et l’atteinte d’objectifs, remobilise le patient.

Il est alors extrait de sa condition de malade pour mener une existence résiliente.

L’argument primordial est l’humanisme

L’outil du Bullet journal, permettant un auto-suivi engage le patient dans sa démarche thérapeutique. Il en devient l’acteur. Mais ce n’est pas à n’importe quel prix. Faute d’avoir une formation, avec un support théorique sur lequel s’appuyer, il lui faut découvrir, au moyen des trackers, par exemple, les spécificités de son trouble. Les gains pour l’équipe thérapeutique sont nombreux:

  • Prise en charge plus individuelle, le patient sait ce qui ne va pas, ou faute de pouvoir le comprendre ou l’exprimer, le journal le consigne. C’est un carnet de santé psychique.
  • Le carnet s’inscrit dans le quotidien et ne repose pas uniquement sur la thérapie, il redonne de l’autonomie en structurant l’existence.
  • La démarche intégrative permet au patient d’apprendre des compétences compensatoires. Le trouble est vulgarisé et les solutions accessibles. Il s’émancipe.

VIDEOS

Découvrir avec Youtube